Source: SMB

3 questions à Asma HAJJANI, Chargée de mission auprès du Secrétaire Général de l'Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P)

L'Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) a rejoint le « Sustainable Development Solutions Network ». Asma HAJJANI, Chargée de mission auprès du Secrétaire Général de l’UM6P, nous présente les raisons qui ont motivé cette adhésion et la démarche « Développement Durable » de cette université à vocation africaine. 

 

1 . L’UM6P a rejoint le « Sustainable Development Solutions Network ». Dans quel cadre s’inscrit cette adhésion et quelles en sont les perspectives?

 

Nous sommes membre du Sustainable Development Solutions Network car nous partageons la même vision qui a comme objectif de trouver des solutions pratiques aux problématiques du développement durable aux échelles locales, nationales et mondiales.

Nous sommes profondément convaincus que l’éducation est un levier essentiel pour l’atteinte des objectifs SDSN, qui sont, je le rappel : Le développement économique, y compris la fin à l'extrême pauvreté sous toutes ses formes, L’inclusion sociale;  La durabilité environnementale et la bonne gouvernance du secteur public et privé ; et la paix et la sécurité.

Notre Université est résolument tournée vers l’Afrique, et a pour ambition de relever les défis de recherche, d’innovation et de formation pour le Maroc et pour l’Afrique en général, notamment en matière de sécurité alimentaire et de développement durable.

Notre université partage avec ses étudiants et ses chercheurs, les valeurs de responsabilité sociale et de développement durable, dans l’objectif de donner naissance à une nouvelle génération de leader compétents, soucieux de leur environnement et outillés pour adresser les enjeux d’aujourd’hui et de demain

 

2. Quels sont les piliers de la démarche « Développement Durable » de l’UM6P ?

Les piliers de la démarche « Développement Durable » de l’UM6P sont basés sur plusieurs axes, notamment :

  • Sustainable community:
    • Contribuer à impacter positivement la qualité de vie des populations à l’échelle de notre continent ;
    • Etre au service de la communauté locale dans les domaines socioéconomiques, éducatifs et artistiques ;
    • Sensibiliser l’ensemble des acteurs de l’Université (étudiants professeurs, chercheurs, staff, sous-traitants…) à la responsabilité envers les communautés (encourager le volontariat au niveau des étudiants, les projets à impact direct sur la communauté locale, …).

 

  • Sustainable Campus :
    • Réduire l’empreinte environnementale du Campus (réduction des consommations, valorisation des déchets, monitoring de l’empreinte carbone,  etc.).
  • Sustainability science :
    • Contribuer à construire un pont entre la communauté scientifique et le reste de la société, en s’appuyant sur la science pour la prise de décision.
  • Intelligence collective :
    • Travailler en équipe multidisciplinaires et être inclusif afin de capter le maximum de valeur ajoutée pour l’Université et les communautés locales, nationales, continentales, et Universelles

 

3. Selon une étude publiée par Dell et l’Institut pour le futur, 85% des emplois de 2030 n’existent pas encore. Comment cette donne est-elle intégrée dans l’ «ADN» pédagogique de l’UM6P ?

Sans rentrer dans un débat sur les bases scientifiques de l’élaboration de cette étude, et ses limites, je peux dire qu’à l’UM6P nous sommes conscients que le monde est VICA (Volatil, Incertain, Complexe et Ambigu). Aussi, nous pouvons dire qu’un de nos objectifs majeurs est de contribuer à la mise en œuvre d’un écosystème résilient capable de monter en compétence et de s’adapter efficacement aux challenges d’aujourd’hui et de demain.

Ainsi, notre approche innovante est basée sur Le «Learning by doing » et le « Life long relationship ». Ces deux piliers nous permettent de développer notre capacité d’apprentissage et de réduire notre temps de réactivité, mais aussi de construire des partenariats durables nous permettant d’avoir un réseau solide de partenaires pour avancer et anticiper les challenges de demain.

Nous avons pu tester récemment dans ce contexte de pandémie du COVID-19, notre capacité d’impacter positivement notre environnement. Nous avons pu ainsi, contribuer à la fabrication du premier respirateur artificiel fabriqué au Maroc, mais aussi collaborer avec le ministère de l’Education Nationale, de la Formation Professionnelle, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique pour la mise en place d’une plateforme de soutien scolaire à distance pour le grand public.

Nos étudiants et chercheurs sont également impliqués dans plusieurs autres projets de recherche relatifs à la santé, la technologie et l’éducation. Cette agilité leur permettra de pouvoir affronter les challenges et l’évolution du marché d’emploi et du monde plus globalement.

COMMENTAIRES

aucun commentaire